Illustrations de terrain : Hommage à Samuel Paty et #StopLoiSécuritéGlobale

Comme beaucoup de citoyens anonymes, il m’est apparu nécessaire de soutenir le corps enseignant et la liberté d’expression après le tragique assassinat de Samuel Paty. Je me suis rendue au rassemblement du 18 octobre, tenu sur la Place de la République. Voici l’illustration que j’ai pu encrer. La mise en couleur arrive bientôt.

Dans la continuité de ce rassemblement, j’ai participé aux deux premières manifestations contre la Loi Sécurité Globale afin d’alerter le Gouvernement sur les risques juridiques et institutionnels par rapport aux interprétations trop larges suscitées par les textes de lois du projet en cours d’examen. Si la Loi Sécurité Globale apporte plus de clarté administrative pour renforcer l’efficacité et les moyens opérationnels des différentes organisations policières, qu’il apparait normal d’adapter les dispositifs face aux enjeux du digital et de renforcer la protection des forces de l’ordre dans cet environnement, ces actions ne peuvent pas aller à l’encontre des libertés fondamentales. Il est normal que de tels sujets suscitent des débats, surtout pour légiférer un environnement numérique où tout est à construire. Le fameux équilibre entre la Liberté et la Sécurité.

Au delà du fameux article 24 sur lequel s’est focalisé toutes les attentions, nous pouvons citer aussi un autre exemple parlant, et toujours au cœur de cette loi en lien avec la technopolice: la question des usages des drones dans les espaces publics est toujours présente dans la Loi Sécurité Globale, alors que le Conseil d’Etat avait déclaré en Mai que leurs usages étaient illégaux dans le cadre du confinement suite à sa saisie par la Quadrature du Net – décision qui avait fait alors jurisprudence.

C’est dans cette optique que je me suis rendue au Trocadéro et à la Marche des Libertés. Ci-dessous, vous trouverez le crayonné effectué Place du Trocadéro. L’encrage sera réalisé ultérieurement.

J’ai pris beaucoup de plaisir à plonger au cœur de l’actualité pour dessiner ces événements marquants. Une expérience à renouveler, à coup sûre, dans d’autres circonstances.